Les vidéos shoppables sont le futur de l’e-commerce

S’il y a une chose dont on ne manque pas en 2020, c’est le contenu vidéo! Les guerres de streaming font rage, avec des services produisant suffisamment de programmation pour la vie. Pendant ce temps, les plates-formes de médias sociaux continuent de s’étendre et d’attirer davantage l’attention des gens. Mais si les consommateurs ne manquent pas de contenu. Ce qui manque, c’est une expérience qui capte leur attention en offrant plus qu’une simple visualisation: les vidéos « shoppables ».

Ces expériences vidéo « shoppables » – commercialisables – touchent les téléspectateurs là où ils se trouvent. Ces vidéos ont le potentiel de débloquer des insights utiles sur les utilisateurs. Elles permettent aux marques de se connecter avec les consommateurs grâce à des interactions plus significatives.

Car nous le savons, l’avenir du e-commerce appartient aux marques sachant rapprocher leurs produits et le contenu vidéo dans un environnement transparent, engageant et interactif.

Vive le «shoppertainment» vidéo !

L’essor des achats en ligne a contraint les retaileurs traditionnels à développer des moyens d’attirer les consommateurs.

Du paysage de rêve immersif « Candylicious » du Dubai Mall à la toute nouvelle expérience « Reserve Roastery » de Chicago; les retaileurs du monde entier combinent shopping et divertissement pour attirer les jeunes générations qui attendent plus expériences engageantes.

Alors que cette tendance au «shoppertainment» s’est initialement développée en réponse aux achats en ligne, le monde du e-commerce peut également appliquer certaines de ces stratégies sur le digital.

Les grandes entreprises ont déjà pris le train du digital avec des vidéos interactives, en particulier dans l’espace publicitaire.

Par exemple, aux Etats-Unis le service de streaming de Walmart Vudu a investi dans des publicités interactives. Celles-ci permettent aux téléspectateurs d’acheter instantanément les produits vedettes via une fenêtre contextuelle s’affichant avant de sélectionner la vidéo à visionner.

Mobile First

L’essor du mobile joue également un rôle dans cette nouvelle vague de e-commerce.

Le shopping a été le segment mobile à la croissance la plus rapide depuis 2017 (en hausse de 54% sur un an), suivi du divertissement (43%), faisant des smartphones un outil idéal pour maintenir l’engagement des consommateurs et mettre la puissance du commerce électronique interactif entre leurs mains.

De nombreuses marques reconnaissent ce potentiel et mettent un accent particulier sur le mobile.

NBCUniversal, par exemple, propose des «divertissements» sur smartphones grâce à des publicités achetables par des QR codes qui permettent aux clients d’effectuer des achats en toute simplicité.

Lire également le social shopping avec Maybelline

Ces nouveaux outils incarnent le «shoppertainment», offrant des expériences attrayantes intégrées au divertissement, mais modernisées et adaptées pour le client digital.

Investir là où est son consommateur

Pour rivaliser avec les géants du retail, les marques doivent amplifier leur création de contenu de manière pertinente.

Comme les services de streaming restent la référence en matière de vidéo, les acteurs adjacents à l’industrie peuvent gagner du terrain en investissant davantage dans le contenu original.

Une poignée d’entreprises ont fait le premier pas.

Foot Locker investit dans la plate-forme de e-commerce et de contenu vidéo NTWRK pour créer un contenu original et épisodique. Il présente des lancements de produits exclusifs et des apparitions de célébrités.

Image: Foot Locker site officiel

Pendant ce temps, Alibaba exploite la plateforme de streaming Bilibili pour tirer parti du contenu vidéo d’anime et se positionner auprès de nouveaux segments d’audience.

Et WeChat n’est pas en reste! L’application se transforme en un mastodonte du e-commerce, en grande partie parce que ses «mini-programmes». Ceux-ci donnent aux marques plus d’outils intégrés de développement avec un accès complet à l’analyse des données des consommateurs.

Les insights sur les habitudes des téléspectateurs donne aux créateurs de contenu un avantage pour déterminer exactement ce qu’ils doivent produire et diffuser.

Image: WeChatWiki

Un contenu vidéo original et exclusif permet de créer un engagement fort avec les audiences. Les consommateurs captifs sont dans une position privilégiée pour s’engager davantage avec une entreprise et effectuer un achat.

Tinder est un excellent exemple de marque qui a adopté cette approche de programmation originale. Sa série hebdomadaire Swipe Night offre aux fans un lot récurrent de contenu interactif pour les divertir sur leur mobile et dialoguer avec la marque tout en restant dans l’application.
Ce programme est actuellement en pause en raison de l’épidémie de COVID-19.

C’est exactement le type d’interface intuitive auquel les utilisateurs s’attendent.

Des vidéos shoppables pour consommer davantager

Alors que les marques et les créateurs continuent de brouiller la frontière entre le shopping et le divertissement – et, à son tour, la vente et le contenu – ceux qui créent les expériences les plus engageantes et pertinentes pourront rester en avance sur la concurrence et générer un impact réel.

Dans les mois qui viennent, nous allons voir croître les expériences shoppables vidéos, YouTube propose déjà des formats embarqués. A suivre pour qu’Instagram et les autres acteurs du web…